13 février 2009

Il était une fois...

Albert Barillé est décédé Mercredi dernier 11 Février à l'âge de 88 ans. Connu pour être la papa des séries animés Il était une fois..., il a permis à des générations d'enfants d'apprendre en s'amusant, moi y compris, qui était persuadée étant petite que mes cellules bavardaient entre elles et que mes globules rouges étaient tous fatigués de porter l'oxygène sur leur dos... pas vous? :D
« Donner à nos enfants le désir de savoir, éveiller leur curiosité. Les traiter aussi en personnes à part entière, qui comprennent bien plus que ne le croient les adultes. Vous les fortifierez ainsi et ils vous en sauront gré. »

Albert Barillé avait auparavant produit, dans les années 70, la série d'animation Colargol avant de créer la grande saga "Il était une fois..." en 1978, qui compte sept séries distinctes, dont la dernière Il était une fois... Notre Terre venait d'être achevé et est actuellement diffusé sur Gulli. Sa société de production, Procidis, s'est toujours consacrée presque exclusivement à la production de ses séries dont le succès fut mondial.

Et pour le plaisir, voici les génériques de chacune des séries!

* 1978 : Il était une fois... l'Homme



* 1982 : Il était une fois... l'Espace


* 1986 : Il était une fois... la Vie


* 1991 : Il était une fois... les Amériques


* 1994 : Il était une fois... les Découvreurs


* 1997 : Il était une fois... les Explorateurs



* 2008 : Il était une fois... notre Terre

2 commentaires:

Tony a dit…

J'ai appris pas mal de choses avec ces séries, surtout celles sur l'histoire avec certains épisodes qui racontaient ce qu'on voyait le lendemain en cours au collège... par contre j'ai souvent ressenti une gène en y voyant un côté moralisateur et défenseur de l'ordre établi... par exemple dans il était une fois la vie, on avait de braves prolétaires rouges qui travaillaient joyeusement sous la surveillance bienveillante des policiers blancs et de la figure paternelle à la barbe blanche, combattant les intrus, la racaille et les fainéants... Mais sans aller jusque là, le ton des dialogues, le comportement des différents personnages avaient quelque chose en rapport avec l'autorité... En plus de ça, ces séries utilisait toujours les mêmes personnages dans différents rôles, et donc il y avait toujours le petit teigneux et son pote dans le rôle de l'exemple à ne pas suivre les enfants sinon vous finirez chômeurs. Sans doute parce qu'on s'est dit que le conte moral est une forme de narration à laquelle les enfants sont plus habitués, chaque épisode fonctionne sur le mode de la dénonciation pour créer un semblant d'intrigue manichéenne et tenir en haleine le spectateur, que l'on croit sans doute trop bête pour s'intéresser à l'histoire ou aux sciences autrement, et parce qu'on pense devoir lui inculquer une façon de se comporter en société, une certaine docilité. Par ailleurs, dans le générique de il était une fois l'homme, dans beaucoup de dessins animés qui jouent sur la fibre écologique comme il était une fois notre terre, et dans les "il était une fois" en général, il est souvent question de fin du monde et de folie humaine, ainsi que de référence à la nature, ce qui renvoie bien sûr aux valeurs du christianisme, le pêché originel etc.

Davy a dit…

Oh, bon sang, que de souvenirs ... ces musiques et ces images ... toute notre enfance ... lol je viens de m'accorder ma pause il était une fois ...
merci katchoo :) pour ce petit retour en arriere ...